Mon Noël chez les orthodoxes

Alors que Noël se fête comme tous les occidentaux le savent le 25 décembre dans les contrées européennes, il faut savoir que dans la religion chrétienne orthodoxe, Noël se fête le 7 janvier. Cette différence de date s’explique par l’utilisation des calendriers grégorien et julien qui ont 13 jours de différence donc en fait : « c’est pas le même jour… mais c’est le même jour quand même ! »

Bon… je dois dire que pour moi, même si Noël est avant tout une fête familiale et… commerciale avant même d’être une fête religieuse (n’étant pas croyant), le fêter un 7 janvier est quand même assez déstabilisant ; alors que bon, dans les faits, c’est vrai : pourquoi pas ?! C’est sûr que du coup ça ne se passe plus pendant les vacances et que nouvel an n’est plus après mais c’est avant tout une vue de l’esprit (et on a organisé notre période de congés en fonction de ces dates et pas inversement non ?)

Bref, avec mon épouse qui n’est pas de confession orthodoxe mais qui a connu la tradition en Russie et en Ukraine, nous avons décidé d’aller voir la célébration de Noël à la toute récente église orthodoxe de Strasbourg, histoire de découvrir comment se déroule la messe pour moi et l’architecture et la décoration intérieures du bâtiment également. L’extérieur étant sans contestation possible, une réussite : l’église est majestueuse et magnifique.

Les célébrations de Noël à l’Eglise orthodoxe de Strasbourg durent plus ou moins toute la journée du 7 et débutent le matin dès 7h15 (!). Ça paraît très long mais il faut savoir que normalement, tout cela commence la veille de Noël, dure toute la nuit et continue la journée. C’est donc une version « raccourcie » des célébrations orthodoxes de Noël on peut dire.

Alors arrivé à l’intérieur, tout le monde se place debout et reste ainsi durant la messe (il n’y a pas de chaises ou de bancs, les orthodoxes sont des durs à cuire). Avant d’entrer, les hommes doivent enlever leur éventuel chapeau ou casquette et les femmes par contre doivent se voiler la tête. La messe en elle-même ressemble fortement à ce que j’ai déjà pu voir chez les catholiques même  si je suis un novice dans ce domaine : des chants de cœur (bon là c’était enregistré), le « pope » (prêtre orthodoxe) qui récite de « saintes paroles » et se déplaçant avec une très belle Bible dorée pour finir par la poser devant l’office et lire quelques textes ;  des diacres qui chantent, récitent des passages, balancent un encensoir… Les fidèles se signent régulièrement à l’énoncé de certaines paroles, et / ou inclinent la tête.

L’église, forcément très moderne est en elle-même assez impressionnante même si pour le moment elle manque de décorations (l’intérieur doit normalement être orné de dorures). Le sol est de type marbré constellé de céramique créant des figures reconnaissables ; la voute est très haute et la réverbération des sons produits est très correcte. Par contre, contrairement aux églises catholiques tout en longueur, l’intérieur des églises orthodoxes sont apparemment essentiellement  de forme arrondie ou octogonale et on se retrouve dans une pièce entourée de gens de part et d’autre et proche de l’autel.

Après une demi-heure d’écoute, nous sommes finalement repartis : expérience très intéressante et qui change de la tradition habituelle de nos contrées.

Добавить комментарий

Please log in using one of these methods to post your comment:

Логотип WordPress.com

Для комментария используется ваша учётная запись WordPress.com. Выход /  Изменить )

Google photo

Для комментария используется ваша учётная запись Google. Выход /  Изменить )

Фотография Twitter

Для комментария используется ваша учётная запись Twitter. Выход /  Изменить )

Фотография Facebook

Для комментария используется ваша учётная запись Facebook. Выход /  Изменить )

Connecting to %s