Qu’est-ce que l’amour : discussion avec monsieur B.

Перевод на русском языке вы можете прочесть здесь.

— Ta fille est-elle mariée ? demanda-t-il soudain.

— Non, elle n’a pas le désire de faire ça. Elle n’a pas encore rencontré quelqu’un qu’elle aime assez, répondis-je en lui servant une tisane.

Il gloussa et réfléchit un instant. Et puis, comme dans le demi-sommeil de ses pensées, il reparla d’un ton mesuré :

— J’aime mon père. — C’est bon.

J’aime ma mère. — C’est bon.

J’aime mes enfants. — Et c’est bien.

J’aime mon appartement. Bon.

J’aime ma voiture. Ok.

Euh oui, j’aime mes vêtements. Et c’est bien aussi.

Mais entre tout ça qu’est-ce que j’aime vraiment le plus ?

Il m’a regardé sans ciller, comme s’il cherchait une réponse sur mon visage.

Je pensais. Que tout ce qui avait été précité constituait des parties de ma vie, ce qui signifie que j’aime ma vie dans son ensemble.

-Et Dieu dit: c’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair, de sorte qu’ils ne seront plus deux, mais une seule chair.

Il est impossible d’aimer pleinement, pleinement deux objets à la fois — le sentiment sera dispersé et donnera insuffisamment au partenaire. Et peu importe de quoi ou de qui il s’agit : parents, voiture, chien ou promenades sur la mer. Cette personne qui aime beaucoup son chien ne donnera jamais pleinement à son partenaire tout son amour — il le partagera entre eux, et ce n’est pas bon. Il faut toujours faire un choix : l’un ou l’autre.

Cela veut dire qu’on peut donner son attention pour certaines choses, mais il faut toujours garder au fond de soi le point prioritaire qu’est l’amour pour son partenaire. Cette priorité devrait toujours être votre mari (ou votre femme). Lorsque les enfants ont grandi, les parents ne doivent rien leur demander, mais les laisser suivre leur propre chemin en le respectant. Ils devraient les laisser construire leur vie sans les lier à la leur. Et les enfants ne doivent pas manipuler leurs parents pour atteindre leurs objectifs, pensant que c’est un indicateur d’amour suffisant. Tout le monde doit comprendre qu’un couple = un homme et une femme : c’est la base de tout, c’est l’essentiel, et tout le reste ne doit pas affecter cette union.

Si je te dis que je t’aime, et que je donne ensuite au chien de l’affection, en te privant, ce n’est pas bon. Si le chien dort dans notre lit — où seul notre amour devrait exister — ce n’est pas bon. Vous ne pouvez aimer qu’une chose à la fois. Ne pas diviser l’amour entre plusieurs objets.

« Tu as compris ce que je veux dire? »

Quelque part au plus profond de mon âme, je le savais depuis longtemps, c’est juste que de telles pensées n’étaient pas formalisées en moi, je ne pouvais pas correctement les formuler en phrase avec un sens exact. Mon interlocuteur a si facilement tout mis en phrases simples à la portée de tous.

« Au moment où un homme quitte ses parents s’attache à une femme, il concentre son amour vers sa femme. Et elle devrait faire de même. Sinon, cela ne marchera pas. Leur vie ensemble ne sera pas assez satisfaisante pour eux et s’effondrera à un moment donné.

S’il aime autre chose plus fort que sa femme, le mettant au premier plan — entre eux, cela ne fonctionnera pas. Ce ne sera pas de l’amour. Mais l’amour est le fondement de tout le reste. Et le succès dans la vie aussi.

Par conséquent, avant de vivre ensemble, un homme et une femme devraient se demander : — Pourquoi m’as-tu choisi ? Pourquoi veux-tu vivre avec moi ?

Certains pensent à la beauté. D’autres parlent de tout ce que cette personne peut faire plain des choses pour lui.

Il n’est pas nécessaire de connecter votre vie avec une telle personne. Et si la beauté est subjective, alors personne ne devrait vivre avec quelqu’un simplement parce qu’il attend quelque chose d’un partenaire. Ceci n’est pas de l’amour. Ce n’est pas l’amour du cœur. Beaucoup de gens vivent ensemble maintenant, appelant cela l’amour, en attendant que leur partenaire nettoie leur maison, cuisine leurs repas, les divertisse ou fasse d’autres choses diverses. Ce n’est pas l’amour du cœur. C’est l’intérêt. C’est une relation profitable.

Toi — à moi, je — à toi, — cette pensée traverse ma tête. Des relations de marché. Oh, combien de fois cela arrive maintenant partout.

-Et qu’est-ce que l’amour vraiment ? — apparemment cette question était trop clairement tracée sur mon visage.

— Quand un homme se réveille le matin il pense au début: que puis-je faire pour ma femme aujourd’hui ? Et il fait tout cela du fond du son cœur.

Et une femme, se réveillant le matin, pense : que puis-je faire aujourd’hui pour mon homme ? Et elle le fait avec tout l’amour de son cœur.

Et puis la femme aimera son mari de tout son cœur, car elle le ressent tout le temps — son amour attentif. Et il l’aimera de tout son cœur, et donnera tout, parce qu’il ressent l’amour de sa femme. C’est alors que c’est l’amour entre eux.

Et s’il se réveille et attend ce que sa femme va faire pour lui aujourd’hui, alors non, ce n’est pas de l’amour. Et s’il ne se soucie que de lui-même, ce n’est pas de l’amour non plus. La femme n’est pas une femme de ménage, pas une cuisinière ou une nounou, pas une poupée de satisfaction de ses besoins ou de divertissements dans les moments de solitude. Et si l’homme ou la femme donne la priorité à quelque chose ou à quelqu’un de manière plus importante qu’à sa partenaire, cela créera des problèmes entre eux.

Les gens doivent vivre ensemble afin de rendre leur partenaire heureux de toutes les manières possibles. — Et rien de plus.

Maintenant, si tous les gens du monde pensaient ainsi, je me disais, alors il n’y aurait pas de couples malheureux, de divorces et de tout ce qui va avec…

Qu’est-ce que l’amour : discussion avec monsieur B.: Один комментарий

  1. Cette idée est très clairement démontrée dans la réponse à la question : «Qui sauverez-vous dans un incendie ?», qui a été une fois posée par Socrate.

    Sa question était la suivante: «Il y a eu un terrible incendie dans la maison. Et vous n’avez la possibilité de sauver qu’une seule personne. Qui sortirez-vous du feu — votre enfant ou votre femme?»

    Bien sûr, la plupart des gens à l’époque ont répondu qu’ils se précipiteraient pour sauver leur bébé. Après tout, c’est un instinct — protéger dans toute situation dangereuse, tout d’abord, votre propre enfant. Mais Socrate avait une opinion complètement différente sur cette question, avec laquelle il choquait souvent ceux qui répondaient.

    Socrate a dit qu’il aurait sauvé sa femme. Ils pleureraient avec elle, pleureraient les bébés morts (comme vous le savez, Socrate avait plusieurs descendants), puis elle donnerait naissance à plus d’enfants pour lui. Et si un homme sauvait un enfant, alors les deux seraient malheureux toute leur vie. Après tout, le fils aurait perdu ses sœurs et ses frères, sa mère. Et puis il aurait une belle-mère qui ne pourrait jamais l’aimer comme sa propre mère, et cela causerait encore plus de souffrance à l’enfant. Oui, et lui-même rappelait constamment à Socrate les parents décédés, provoquant une angoisse mentale.

    Нравится

Добавить комментарий

Please log in using one of these methods to post your comment:

Логотип WordPress.com

Для комментария используется ваша учётная запись WordPress.com. Выход /  Изменить )

Фотография Twitter

Для комментария используется ваша учётная запись Twitter. Выход /  Изменить )

Фотография Facebook

Для комментария используется ваша учётная запись Facebook. Выход /  Изменить )

Connecting to %s